Les shampooings maison

Vous êtes nombreuses (et nombreux!) à me demander des recettes de shampooings faits maison.

En effet, je fais mes shampooings personnels, mais ils ne ressemblent pas aux autres...

Ceci dit ils couvrent mes besoins et n'abiment pas mes cheveux, qui à force de produits chimiques et de shampooings trop répétés étaient vraiment en piteux état!

 

Je vais donc vous donner les recettes de mes shampooings préférés, ceux que j'utilise régulièrement, en alternance.

 

Tout d'abord celui qui se rapproche le plus des shampooings dont on a l'habitude : en flacon, liquide, et moussant...

J'utilise une base moussante neutre, et je la personnalise grâce à des huiles essentielles choisies selon mes besoins.

Pour un flacon de 250 ml vous pouvez mettre jusqu'à 10 ml d'huile essentielle (dilution à 4%).

Vous pouvez prélever un peu de votre base moussante (pour la douche, les mains...) et combler la différence avec vos huiles essentielles.


Pour les huiles essentielles, je vous conseille :

  • Tous types de cheveux : Bay St Thomas. C'est l'huile essentielle parfaite pour tous les problèmes de cheveux,
  • Alopécie : Cèdre de l’Atlantique et / ou Laurier noble,
  • Brillance des cheveux : Lemongrass,
  • Aide à la repousse : sauge sclarée,
  • Démangeaisons : Cèdre de l’Atlantique et / ou Patchouli,
  • Pellicules : Cajeput, Sauge sclarée, Patchouli, Cèdre de l’Atlantique…
  • Shampooing fortifiant : Laurier Noble et Orange (Citrus Sinensis), ou basilic et romarin à camphre, ou basilic et lavande aspic à cinéol (ces associations devant être respectées pour la synergie qu’elles forment entre elles).


Précautions d’emploi concernant les huiles essentielles : ne jamais utiliser pur sur les muqueuses.

En cas de contact avec les yeux rincer abondamment avec de l’huile végétale.

Ne pas dépasser les doses indiquées.

Il est recommandé de faire un test de sensibilité avant d’utiliser régulièrement une huile essentielle : posez en une goutte dans le creux du bras le matin. Puis le soir au même endroit. Le lendemain matin également, si le soir vous n’avez pas de réaction allergique tout va bien…

 

J’utilise également un shampooing solide que je fabrique comme ceci :

  • Râper à la râpe à légumes un bon savon de Marseille, de qualité et sans EDTA,
  • Mettre dans un saladier pouvant passer au bain-marie 1 verre à moutarde de ces copeaux de savon,
  • Re-remplir le verre avec 90% d’eau florale (sauge ou lavande sont parfaits pour les cheveux) et 10% (environ…) d’huile d’Argan,
  • Mélanger le tout au bain-marie : au début il ne se passe pas grand-chose, puis le savon va fondre et se lier au liquide. Ca devient vite épais, il faut s’astreindre à ne pas laisser de grumeaux (éviter les fouets vite encombrés : préférer la cuillère…). Si besoin rajouter un peu d’eau florale pour diluer (les shampooings seront alors un peu plus longs à sécher) si les copeaux de savon de Marseille utilisés sont frais et humides. Par contre, si le savon de Marseille a été râpé depuis plus longtemps les copeaux auront alors séché, le résultat sera déjà assez liquide...
  • Dès que l’ensemble est bien mélangé on peut sortir le saladier du chaud, et on peut alors rajouter 15 gouttes d’huile essentielle au total, maximum (consulter liste ci-dessus).
  • Une fois le mélange bien effectué verser la pâte dans des petits moules en latex (pour la pâtisserie par exemple…) bien souples pour le démoulage, ou dans des petites coupes de desserts individuels tout prêts préalablement bien nettoyées (on pourra alors les découper sans remords si ça se démoule difficilement…).
  • Laisser sécher quelques jours (le temps de séchage varie selon la quantité de liquide rajoutée au savon, selon la température, etc…). Lorsque les bords se décollent du moule on peut les retourner et les démouler afin de finir de les laisser sécher à l’air libre pour accélérer le processus. Une fois à l'air libre laisser sécher encore deux à trois semaines : les shampooings seraient utilisables de suite, mais ils risquent alors de fondre très rapidement. Mieux vaut les laisser sécher jusqu'à ce qu'ils se soient bien rétractés.

 Ce shampooing d’un abord très dur et austère lorsqu'il est très sec s’adoucit dès la première utilisation, les bords s’arrondissent, il devient alors plus agréable. On peut le frotter entre les mains pour lui donner cet aspect plus doux avant la première utilisation.

Utilisation :

Bien mouiller les cheveux, frotter le shampooing sur les cheveux jusqu’à obtention d’une mousse légère (toujours peu de mousse sur le premier shampooing).

Rincer abondamment, refaire un shampooing : on doit alors obtenir une mousse fine et abondante. Bien masser le cuir chevelu, laisser agir 2 ou 3 minutes, rincer abondamment pour ne laisser aucune trace de shampooing.

Sécher, coiffer.
Les cheveux peuvent paraître plus raides, difficiles à démêler, ils « crissent » sous le peigne… C’est dû à l’absence de silicone ou autres agents qui gainent les cheveux dans les shampooings chimiques, mais qui les étouffent…

En ce qui me concerne je me lave les cheveux le soir car j’ai remarqué qu’après ce shampoing ils sont difficiles à discipliner, il leur faut quelques heures avant de se laisser coiffer… 

Ces shampooings solides sont faciles à transporter, et ils durent très longtemps. Prévoyez une petite boite en plastique pour les conserver entre deux utilisations.

 

 

Pour éviter les shampooings trop nombreux on peut alterner les shampooings mouillés avec des shampooings secs.

Cela consiste à saupoudrer la chevelure (ou seulement la frange qui est la partie la plus visible et qui se colle le plus rapidement…) avec une poudre, laisser agir 10 minutes, bien frotter et brosser tête en bas puis tête haute pour tout enlever. Le sébum est alors aspiré par la poudre puis évacué avec elle. Les cheveux reprennent du volume à la base, et les pointes ne sont pas fragilisées par un shampooing trop agressif alors qu’elles n’en avaient pas besoin.

Ce type de shampooing est recommandé pour les cheveux graissant vite à la base, ayant des pointes sèches, voir cassantes et fourchues.

Il n'est absolument pas nécessaire pour les cheveux déjà secs.

 

Cette poudre est faite de la façon suivante :

  • Mélanger dans un saladier 2 cuillères à soupe d’argile blanche, 1 cuillère à soupe d’Arrow root (au rayon épicerie des magasins bio), 1 cuillère à soupe de poudre ou farine de riz. (pour la « gourmandise » et la tradition je rajoute 1 cuillère à soupe de poudre de racine d’iris…). Si on ne trouve pas d’arrow root on peut s’en passer… Le tout étant d’avoir une poudre fine composée d’éléments ne pouvant pas irriter le cuir chevelu ni boucher les pores de la peau (à ce titre éviter absolument le talc qui est trop fin !). Cela fonctionnerait aussi avec seulement de l’argile blanche de type Kaolin, mais la synergie de l'ensemble est bénéfique.
  • Rajouter 15 gouttes d’huiles essentielles, Bay St Thomas de préférence, sinon une ou plusieurs de celles citées plus haut (15 gouttes au total maximum).
  • Les gouttes d’huile essentielle formant des petits grumeaux, la technique pour bien mélanger la poudre est la suivante : passer l’ensemble du mélange à travers une passoire fine, en plastique (l’argile n’aime pas le métal…), et bien gratter pour que tout passe à travers. Le mélange sera alors bien homogène.
  • Mettre la poudre réalisée dans une salière (avec un S comme « Shampooing » ! ), c’est plus pratique pour répartir uniformément la poudre.

Vous pouvez trouver tout le nécessaire pour fabriquer votre shampooing sec pour plusieurs semaines en cliquant ici.

Quelques jours après le shampooing solide, lorsque les cheveux commencent à "graisser" et à se coller, saupoudrer légèrement la tête avec de la poudre : faire une raie, saupoudrer le crâne, frotter pour répartir. Refaire une raie à coté, saupoudrer, etc…

Laisser agir 10 minutes, puis frotter tête en bas, brosser à droite, à gauche, brosser tête droite, etc… jusqu’à ce que toute la poudre soit bien partie.

Les cheveux ont alors les racines bien dégagées, ils prennent du volume. Cette sensation dure un à trois jours, on peut refaire un shampooing sec si besoin. Puis à nouveau un shampooing « mouillé ».


Des masques pour les cheveux?

Il est également possible de faire des masques pour les cheveux, la veille du shampooing mouillé, par exemple, ou si on ne supporte pas une serviette sur la tête toute la nuit quelques heures avant le shampooing.

Exemples de masques :

  • Diluer du ghassoul avec du gel d’aloé véra (il ne faut que deux ou trois cuillères à soupe de ghassoul, selon la longueur des cheveux, car il gonfle beaucoup), rajouter un peu d’huile d’argan et 5 gouttes d’huile essentielle. Bien mélanger jusqu’à obtention d’une pâte onctueuse et assez liquide, répartir sur tout le crâne et les cheveux. Laisser agir 15 minutes environ, jusqu’à ce que le ghassoul commence à sécher. Rincer abondamment, faire le shampooing ensuite pour finir d’enlever toute trace du masque. (en utilisant des huiles essentielles adaptées ce masque est également parfait pour ôter les imperfections de la peau du visage et en resserrer les pores).
  • Mélanger 2 cuillères à soupe de beurre de karité fondu avec 2 cuillères à soupe d’huile d’argan, rajouter 5 gouttes d’huile essentielle, masser le cuir chevelu avec cette préparation et si possible laisser agir toute la nuit (à défaut le plus longtemps possible). En cas de manque de temps ce masque est parfait pour enduire des pointes de cheveux sèches et cassantes : laisser agir une heure puis faire le shampooing mouillé.
  • Lotion cheveux ternes : mélanger dans un brumisateur 25 cl d’eau de fleur d’oranger, 1 cuillère à soupe de vinaigre ce cidre de qualité, 5 gouttes d’huile essentielle de romarin officinal, 4 gouttes de pélargonium bourbon (géranium), 3 gouttes de genévrier de virginie. Secouer le mélange avant de vaporiser sur toute la chevelure, sans rincer, 2 ou 3 fois par semaine pour donner un coup fouet à des cheveux mornes. L’huile essentielle de géranium sent très bon, mais si les deux autres vous semblent trop fortes puisque vous ne rincez pas les cheveux ensuite choisissez d’autres plantes dans la liste ci-dessus.
  • Une simple friction à l’huile d’argan ou à l’huile de germe de blé (5 cuillères à soupe) avec 6 gouttes d’huile essentielle sera d’une grande efficacité (surtout si on peut garder le produit sur la tête toute la nuit).
  • L’huile d’argan même simplement telle quelle est réputée pour aider à la repousse des cheveux. Le gel d’Aloé Véra, quant à lui, est réputé pour redonner de la couleur aux cheveux commençant à blanchir. Le ghassoul est réputé pour rétablir l’équilibre d’un cuir chevelu malmené, permettant ainsi de limiter les pellicules et les excès de sébum.